Motifs d’art populaire

« Old times’ artisan professions are dying. »

J’ai trouvé un cahier l’autre jour sur Internet à propos de vieux motifs hongrois. Il a été écrit il y a 110 ans par Szilárd Várdai intitulé « Motifs décoratifs hongrois ». L’introduction d’István Bosznay, artiste et professeur d’art était choquante : il explique comment les métiers d’artisan d’autrefois commencent à disparaitre comme le tissage, le sculpture et la broderie parce que dans les magasins,

les gens peuvent acheter tout ce qu’ils veulent tout prêt à porter et que ces vêtements sont plus à la mode que ceux faits à la maison – et fait à la main bien qu’il soit plus cher; en conséquence, les vêtements décorés « à la hongroise » ne sont plus hérités des parents aux enfants et aux petits-enfants. Il souligne également le fait que ceux fait à la maison sont plus solide, plus beau et moins cher mais quand même, les gens achètent dans les magasins. Il suggère de conserver les motifs dessinés le plus tôt possible.

Cette introduction a été écrite il y a 110 ans – et c’est quand même pareil aujourd’hui. Bien que la situation soit encore pire : les gens achètent encore plus, les vêtements ne sont pas hérités et la valeur des choses fait main et maison est encore moindre.

Il est également triste que les motifs soient moins en moins connus. De nos jours, les gens n’appellent « motifs hongrois » que deux : celui de Kalocsa et celui de Mezőkövesd appelé matyó. 

Notre objectif est d’explorer l’art populaire jadis si riche en Hongrie et de vous montrer à quel point il est divers avant qu’il ne soit oublié et de voir comment ces motifs peuvent redonner valeur à la mode.

Merci de rejoindre et suivre ce blog.

Pin It on Pinterest

Share This